Les Andelys Lycée Jean-Moulin : l'alerte était justifiée et la menace de bagarre bien réelle

Proviseur de l'établissement andelysien, Jean-Pierre Voyeux justifie l'appel à la gendarmerie par un vrai risque de bagarre aux portes du lycée jeudi 16 mars.

20/03/2017 à 13:31 par Jean-Paul Gosselin

Plus qu'une fausse alerte, il semble en fait que tout était rentrée dans l'ordre jeudi 16 mars à l'arrivée des gendarmes.
Plus qu'une fausse alerte, il semble en fait que tout était rentrée dans l'ordre jeudi 16 mars à l'arrivée des gendarmes.

Jeudi 16 mars 2017, vers 13h30, une vingtaine de militaires de la compagnie de gendarmerie des Andelys se déployaient au lycée Jean Moulin des Andelys et aux abords.

Un appel provenant de l’établissement faisait état d’une bagarre impliquant plus d’une soixantaine de jeunes.

Arrivés sur place, les militaires avait recherché un attroupement, sans succès. Après avoir patrouillé dans le quartier, les militaires était repartis sans avoir eu besoin d’intervenir.

Respect des consignes

Pour autant l’alerte était tout à fait justifiée, comme l’explique le proviseur du lycée Jean Moulin des Andelys, Jean-Pierre Voyeux.

Quelques 200 jeunes semblaient être prêts à en découdre devant l’établissement. J’ai donné la consigne en cas de mouvement de foule de prévenir les gendarmes. C’est donc ce qui a été fait. Depuis quelque temps, de fortes tensions sont apparues au sein du lycée entre des groupes d’élèves. Il vaut donc mieux prévenir que guérir. Il n’y a pas eu de blessé et c’est l’essentiel.
27700 Les Andelys

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne