Gisors Il frappe sa concubine, saccage l'appartement et insulte les gendarmes

C'est un voisin du couple qui a donné l'alerte, conduisant à l'interpellation mouvementée du violent.

12/05/2017 à 11:51 par Jean-Paul Gosselin

L'individu n'avait pas seulement saccager son appartement mais aussi frappé sa concubine (photo d'illustration ©Fotolia)
L'individu n'avait pas seulement saccager son appartement mais aussi frappé sa concubine vendredi 28 avril 2017 à Gisors (photo d'illustration ©Fotolia)

C’est un voisin qui a donné l’alerte vendredi 28 avril 2017 en entendant la scène de violence dans cet appartement de Gisors. Un homme avait été pris d’un véritable coup de folie, en raison semble-t-il d’un différent familial et surtout d’un excès d’alcool, et s’en était pris non seulement à sa concubine, mais aussi à son logement qu’il n’avait pas hésité à saccager.

Les gendarmes insultés

Arrivés sur place, les gendarmes de la Communauté de brigades Gisors/Etrépagny étaient accueillis par des insultes. Et ce n’est pas sans mal qu’ils parvenaient à maîtriser le fou furieux, lequel était ensuite dirigé sur la brigade tout en continuant à injurier copieusement les forces de l’ordre. Ivre, l’individu défavorablement connu de la justice, déjà pour des violences intrafamiliales, était alors placé en cellule de dégrisement.

Des violences en récidive

Entendue, la femme avouera aux enquêteurs avoir été une nouvelle fois  victime de violences de la part de son concubin. Des faits que ce dernier reconnaissait d’ailleurs le lendemain, durant son audition. Pour le saccage de l’appartement et les outrages proférés à l’encontre des forces de l’ordre, il assurerait par contre rien se souvenir.

L’individu devra pourtant en répondre prochainement devant le tribunal correctionnel d’Evreux, en même temps que de récidive de violences sur sa concubine.

27140 Gisors

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne